Author-card of document number 33925

Num
33925
Date
Vendredi 10 décembre 1993
Ymd
Size
1155943
Title
Lettre à Son Excellence Juvénal Habyarimana
Quoted name
Quoted name
Quoted name
Quoted place
Quoted place
Abstract
In this letter addressed to President Juvénal Habyarimana, Human Rights Watch condemns the threats against Matthieu Uwizeye, a judicial official and human rights defender, who had also provided information to the International Commission on Human Rights during its investigation aimed at document abuses and violations of international humanitarian law committed between October 1990 and January 1993.
Source
HRW
Type
Lettre
Language
FR
Citation
le 10 décembre 1993

Son Excellence Juvénal Habyarimana
Président de la République Rwandaise
Kigali, Rwanda
Fax: 250 74583

Votre Excellence,

Human Rights Watch/Africa Watch & appris de source fiable que des agressions
et tentatives d’assassinat ont été subi ces derniers jours par Monsieur UWIZEYE
Matthieu, Président du Tribunal de Première Instance à Kibungo. Ce magistrat
est menacé du mort par téléphone et par tract livré à son adresse depuis le 1
décembre. On l’accuse d’être "complice" du Front Patriotique Rwandais.

Le 1 décembre, un camion transportant plusieurs personnes et conduit par un
certain HABIMANA Emmanuel, chef de milice Interahamwe de la commune
Birenga, a poursuivi Monsieur UWIZEYE jusqu'à sa maison. Le soir 2
décembre, Monsieur UWIZEYE a été menacé à un restaurant par un militaire qui faisait semblant d'être saoul. Le 6 décembre le magistrat a subi une tentative
d’assassinat quand le camion de HABIMANA a barré la route à son véhicule
lorsqu’un autre véhicule le pourchassait.

Ces menaces et attentats contre un magistrat affaiblissent un système judiciaire déjà fragile. Human Rights Watch/Africa Watch a recommandé à diverses reprises que le gouvernement rwandais prenne des mesures pour rendre ce système
plus efficace et vous-même, Monsieur le Président, avez souligné l’importance
de telles réformes. C‘est impossible d’affermir le système judiciaire sans une
protection efficace des magistrats qui encadrent ce système.

Monsieur Uwizeye est aussi un activiste des droits de l’homme qui a collaboré
avec Africa Watch et qui a voulu témoigner auprès de la Commission
Internationale d’Enquête sur les violations des droits de l'homme au Rwanda
depuis octobre 1990. Nous déplorons les menaces et attentats contre ce collègue
qui a pris des risques pour protéger les droits des concitoyens.

Human Rights Watch/Africa Watch vous demandent, Monsieur le Président, d’utiliser vos pouvoirs considérables pour assurer la sécurité de Monsieur UWIZEYE.

En espérant une réponse rapide et positive à cette demande, je vous prie, Monsieur le Président, d’agréer l’expressions de mes sentiments les plus distingués.

Abdullahi An-Na’im
Directeur
Africa Watch

Top

fgtquery v.1.9, February 9, 2024