Author-card of document number 32323

Num
32323
Date
Vendredi 9 avril 1993
Ymd
Size
1127503
Title
Entrevue avec le ministre du Plan du Rwanda
Keyword
Identifier (cote)
TD Kigali 416 ; GR 2002 Z 74_15; Duclert 20210031/3
Abstract
The World Bank has made it clear that it cannot continue supporting the structural adjustment program as long as military spending reaches 8% of gross domestic product, when it should not exceed 2%.
Public records
Type
Note
Language
FR
Citation
—B4< 5 RECEPTION JOUR/HEURE: 9 Aor 1993 / 4

MESSAGE MITRA=Ssenc=o==s==MESSAGE MITRA==ssasea=s==sM

feterence journal : 1740 Urgence : URGENT Servic

VZCZC.A11666

099/15412 URGENT
COA1 464

COR

PP, RFFARCT ;
DE“RFGW h1867 0391517
2Ny Gecec
P 0915172 AVR 93
BBBB
FM AMBAFRANCE KIGALI
INFO ARMEES PARIS
8T Déclassifié par décision du MEAE |
CONFIBENTIELDEFENSE
TD KIGALI 416 : LE 9 AVRIL 1993
KGLI LE 99/04/93 À 18H44

URGENT
CHIFFRE CONFIDENTIEL DIPLOMATIE
NE : DISTRIBUTION LIMITÉE

AD DIFLOMATIE 416 CQ MINCOOP FARIS 141
CD MINDEFENSE PARIS 78 CQ ARMEES PARIS 76
CQ BUJUMBURA 24

TXT

OBJET : ENTREVUE AVEC LE MINISTRE DU PLAN DU RWANDA. -

LE MINISTRE DU PLAN, MONSIEUR AUGUSTIN NGIRIBATWARE, A DEMANDE
A ME RENCONTRER CE MATIN POUR ME FAIRE PART DE SES INQUIETUDES
DEVANT LE GRAVITE DE LA SITUATION FINANCIERE ET MONETAIRE DE SON
PAYS. LES RESERVES DE CHANGE SONT MAINTENANT AU PLUS BAS, A PEINE UN
PEU PLUS D'UN MOIS D'IMPORTATIONS, MOINS DE 5 MILLIARDS DE FRANCS
RWANDAIS AU LIEU DES 14 QUI SERAIENT NECESSAIRES.

LE RWANDA EST SUR LE POINT DE NE PLUS POUVOIR TENIR SES
ENGAGEMENTS VIS-A-VIS DE L'ETRANGER ET DE NE PLUS ETRE EN MESURE DE
REPONDRE AUX DEMANDES DE DEVISES PRESENTEES DANS LE CADRE DE LA
LIBERALISATION DU COMMERCE EXTERTEUR. CERTAINES LIGNES DE CREDIT DE
L'AIDE INTERNATIONALE NE PEUVENT ÊTRE MOBILISEES EN L'ABSENCE D'UN
NOUVEL ACCORD CADRE AVEC LE FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL. C’EST LE
CAS DE 17,5 MILLIONS D'ECUS (21 MILLIONS DE DOLLARS) DE LA
COMMUNAUTE ECONOMIQUE EUROPEENNE.

LA BANQUE MONDIALE A CLAIREMENT FAIT CONNAITRE QU'ELLE NE
POUVAIT POURSUIVRE SON APPUI AU PROGRAMME D'AJUSTEMENT STRUCTUREL
TANT QUE LES DEPENSES MILITAIRES ATTEIGNAIENT. 8 0/0 DU PRODUIT
INTERIEUR BRUT, ALORS QU'ELLES NE DEVRAIENT PAS DEPASSER. 2 0/0.

LE MINISTRE A AFPELE MON ATTENTION SUR LE FAIT QUE LA BIRD ET
LE FMI NE FAISAIENT PAS OBLIGATION AUX BAILLEURS DE FONDS BILATERAUX
DE SUBORDONNER LEUR AIDE EVENTUELLE À LA BALANCE DES PAIEMENTS A UN
NOUVEL ACCORD CADRE AVEC LE FONDS. EN CE QUI CONCERNE LA FRANCE, M.
NGIRIBATWUARE AVAIT CRU COMPRENDRE, LORS DE SR RENCONTRE AVEC M.
BEREGOVOY LE 10 SEPTEMBRE, QU'UNE AIDE FINANCIERE FRANCAISE SERAIT
RAPIDEMENT MISE EN OEUVRE AVANT MEME QUE LES INSTITUTIONS DE BRETTON
WOODS AIENT PROCEDE A UNE NOUVELLE EVALUATION DU P.A.S. MAIS EN
FAIT, LA MISSION DE M.... AVAIT CONDUIT À UNE ATTITUDE
RESTRICTIVE ET A LA DECISION DE LIMITER LA CONTRIBUTION BUDGETAIRE
DE LA FRANCE À 10 MILLIONS DE FRANCS MIS A LA DISPOSITION DE5
DEPLACES DE GUERRE. NOTRE PAYS EST AINSI RESTE DANS LE SILLAGE DU
...

ET DE LA BIRD, SUR LESQUELS SE SONT EGALEMENT ALIGNES LES AUTRES
BAILLEURS DE FONDS BILATERAUX. M. NGIRIBATWARE SOLLICITE LE REEXAMEN
DE NOTRE POSITION.

Déclassifié par décision du MEAE |

COMMENTAIRE DU POSTE :

LR DEMARCHE DU MINISTRE DU PLAN DU RWANDA POSTE LE PROBLEME DE
LA COHERENCE ENTRE LES DEUX STRATEGIES QUE NOUS MENONS DANS CE PAYS,
SUR LE PLAN POLITIQUE D'UNE PART, FINANCIER D'AUTRE PART. LE
PRESIDENT DE LA BANQUE MONDIALE A DEMANDE AU PRESIDENT HABYARIMANA
DE SIGNER RAPIDEMENT UN ACCORD DE PAIX S'IL SOUHAITAIT QUE SOIT
REPRIS LE COURS NORMAL DE L'AIDE DE LA BIRD, LES DEPENSES MILITAIRES
CONSTITUANT LE PRINCIPAL OBSTACLE À CETTE REPRISE. SOUS UNE
APPARENCE TECHNIQUE, CETTE INJONCTION REVET EN FAIT UX SENS
POLITIQUE : EN L'ETAT ACTUEL DU RAPPORT DES FORCES SUR LE TERRAIN ET
DES EXIGENCES DU FPR, LA PAIX NE POUVAIT ETRE ACQUISE QU'AU PRIX
D'UNE CAPITULATION.

NOUS AVONS, POUR NOTRE PART, ESTIMÉ QUE LA BALANCE NE POUVAIT
CONTINUER A PENCHER EN FAVEUR DU FPR SANS COMPROMETTRE LA POURSUITE
DU PROCESSUS DEMOCRATIQUE EN COURS ET NOUS AVONS APPORTE NOTRE APPUI
MILITAIRE INDIRECT AU GOUVERNEMENT RWANDRIS POUR LUI PERMETTRE DE
FAIRE FACE À L'OFFENSIVE DU 8 FEVRIER. IL PARAIT DIFFICILE DE
CONTINUER A L'ENCOURAGER DANS UNE RESISTANCE QUE NOUS JUGEONS
RAISONNABLE TOUT EN SUBORDONNANT NOTRE AIDE FINANCIERE À LA
REDUCTION DRASTIQUE DE SES DEPENSES MILITAIRES. POUVONS NOUS
PERSISTER A ENVOYER DES CONSEILLERS A SON ARMEE TOUT EN LA LAISSANT
ETRANGLER PAR LES CONCLUSIONS DE NOS EXPERTS FINANCIERS ?

MARTRES

NNNN

ATTRIBUTION par supcoa Le 99/04/93 a 15:43
au service : Opom

au service : emaemp
au service : drmcoa
au service : tcerm1
au service : tcerime
au service : emare
au service : emacab
au service : sC005
au service : dipto
au service : scri
au service : forspe
au service : Camo
au service : ofacoa

0063

Top

fgtquery v.1.9, February 9, 2024