Author-card of document number 3584

Num
3584
Date
Jeudi 11 août 1994
Ymd
Hms
13:00:00
Author
Author
Author
File
Size
5541887
Uptitle
Journal de 13 heures [1:52]
Title
Dans les camps de réfugiés, la Radio Mille Collines ou une autre radio hutu émettent encore de temps à autre propagandes et rumeurs affolantes
Subtitle
À l'inverse, le HCR abrite une autre station, Radio Agatashya, pour diffuser des informations pratiques au million et demi de réfugiés.
Quoted name
Quoted place
Keyword
HCR
Keyword
Abstract
- In Rwanda the new government went to the town of Gisenyi to try to reassure the refugees. The United Nations Security Council calls on all Rwandan parties to promote the return to the country. And UNHCR has set up a radio station to give them the information they need.

- In the refugee camps, old transistors are still looking for a station. According to some reports, Radio Mille Collines or another Hutu radio station still broadcast maddening propaganda and rumors from time to time.

- Conversely, the UNHCR houses another humanitarian station, which is set up to broadcast practical information to the million and a half refugees from north to south Zaire. Robert Ménard, "Director of 'Reporters Without Borders'": "First of all, it is to provide the information that people need in matters of health, food, hygiene. The second objective of this radio station is clean up the spirits. It is not only the water of Lake Kivu that is polluted, there are also the spirits. There are a number of things that need to be explained to calm people down, to break with the propaganda that killed people in over the last few months".

- A technician and a French journalist as well as interpreters from Radio Agatashya, that is to say the radio of the swallow, will give daily bulletins in French, Swahili and Rwandan. The FM band does not support other stations in the area. It will therefore be easy to capture for refugees.

- Further south, a Swiss is setting up the same operation to cover up to the Turquoise zone.
Source
TF1
Public records
INA
Type
Journal télévisé
Language
FR
Citation
[Dominique Bromberger :] Au Rwanda le nouveau gouvernement s'est rendu dans la ville de Gisenyi, près…, proche de la frontière zaïroise, pour tenter de rassurer les réfugiés. Le Conseil de sécurité des Nations unies demande à toutes les parties rwandaises de favoriser leur retour au pays. Et le Haut-Commissariat aux réfugiés, le HCR, a mis en place une radio pour leur donner les informations nécessaires, comme nous le montrent Denis Brunetti et Jean-Étienne Mach.

[Denis Brunetti :] Dans les camps de réfugiés, de vieux transistors cherchent encore une station. Et selon certaines informations [on voit un enfant marcher dans un camp de réfugiés, une cigarette et un transistor à la main], la Radio Mille Collines ou une autre radio hutu émettent encore de temps à autre propagandes et rumeurs affolantes.

À l'inverse, le HCR abrite une autre station -- humanitaire, celle-là -- qui se monte pour diffuser des informations pratiques au million et demi de réfugiés du nord au sud du Zaïre [on voit plusieurs personnes dans un studio de radio, dont Robert Ménard].

[Robert Ménard, "Directeur 'Reporters Sans Frontières'" : "D'abord c'est donner les informations dont les gens ont besoin en matière de santé, en matière d'alimentation, en matière d'hygiène. C'est la première objectif…, c'est le premier objectif de cette radio. Le deuxième objectif de cette radio, c'est dépolluer les esprits. Il n'y a pas que les…, que l'eau du lac Kivu qui est polluée, il y a aussi les esprits. Il faut expliquer un certain nombre de choses pour calmer les gens, pour rompre avec la propagande qui a tué de…, au cours de ces derniers mois".]

[On entend l'animatrice de la radio dire : "Radio Agatashya"] Radio Gatashya [Agatashya], c'est-à-dire la radio de l'hirondelle qui apporte la bonne nouvelle. Un technicien et un journaliste français ainsi que des interprètes donneront des bulletins quotidiens en français, swahili et rwandais. La bande FM n'accueille pas d'autres stations dans la région. Elle sera donc facile à capter pour les réfugiés.

[Georgette Odia, interprète : "Ils doivent savoir que, euh…, le choléra vient [inaudible] mains sales par exemple. Il faut se laver les mains avant de manger, il faut laver les enfants. Il faut, euh…, évacuer la saleté, tout ça".]

Plus au sud, un Suisse monte la même opération pour couvrir jusqu'à la zone Turquoise.
Top

fgtquery v.1.9, February 9, 2024