Author-card of document number 32357

Num
32357
Date
Mardi 16 février 1993
Ymd
Author
File
Size
1722236
Title
Fiche - Objet : Implication de la NRA (National Resistance Army) au Rwanda
Keyword
MOF
Identifier (cote)
N° 530/DEF/DRM/SDE/AFMO/CD
Abstract
The involvement of the Ugandan army, the NRA, in supporting the RPF could never be established.
Source
DRM
Public records
Type
Document militaire
Language
FR
Classification
CD
Declassification
Min. Def. N° 000574 du 09 FEV 2021
Citation
Le Général do brigade FRESNEL
sn Exploitation

b

FICHE

Objet : implication de la NRA (National Resistance Army) au Rwanda

P. Joint: Une annexe

Le Front patriotique rwandais a été créé en Ouganda en 1979 par les
réfugiés rwandais (plus de 120 000). Son chef militaire au début des hostilités
était le général Rwigyema, tutsi réfugié en Ouganda, compagnon de longue date
du président Museveni et numéro 2 de l’armée Ougandaise. I! avait initialement
recruté parmi les quelques 3 000 tutsis servant dans l’armée ougandaise. Ses
forces disposaient d'armes individuelles et de camions civils pour attaquer le
Rwanda. ll a été tué en territoire rwandais peu après le début du conflit.

Lors de l'attaque du FPR dans la région de Butaro en janvier 1992, il a
été fait état de la présence de rnilitaires ougandais parmi les partisans du FPR, ceci n’a jamais pu être formellement établi.

Actuellement, la NRA dispose d'environ Sept bataillons dans le sud de
l’Ouganda (environ 5 000 hommes) dotés de mortiers de 120 mm et de Katiusha
qui appuient les unités du FPR qui représentent environ 7 700 hommes face aux
14 000 hommes de l’armés rwandaise au nord du Rwanda.

La mise en place de canons de 122 mm a été annoncée en juillet
1992 mais n’a pu être vérifiée depuis. Si elle était avérée, elle pourrait être
considérée comme un soutien plus marqué qu'auparavant de l’Ouganda aux
rebelles du FPR.

La France dépêche la Mission de observateurs français (MOF) du 26
novembre 1991 au 10 mars 1992. Sans apporter d’éléments probants, le rapport
de ses observateurs affirme que le FPR ne pourrait opérer s'il ne disposait de
nombreuses facilités en territoire ougandais.

Il établit ainsi que :

-le ravitaillement du FPR, notamment en munition de gros calibre,
nécessite une logistique qui ne peut être assurée qu’en Ouganda, le
passage par le Rwanda et le Zaïre étant impossible ;

Destinataires : EMA/EMP - MINDEF/CABMIL/CM21 - CEMA - CAMO - Chef DRM - DRM/BEP/CREIL - Chet

SDE - C#B - Adjoint CdB - Rédacteur - Chef SITU - SITU/T2 « Archives - Chrono - CoGé
Rd

N° (bG5T4 du 09 FEV 2021
n°322./DEF/DRM/SDE/APMO/CDSs
Déclaseitié nar givre, 8

CONFIDENTIEL DEFENSE ducs 000 1198

SOURCE SECRETE (032: eu os re 2m,

-les sites d'entrainement du FPR et les centres de soins pour les
blessés ne peuvent se trouver ni en zone de combats, ni à l'intérieur
du Rwanda et se situent donc en Ouganda.

Depuis, le FPR nie avec véhémence le second point puisqu'il occupe
Plus de 500 km2 du territoire rwandais.

Toutefois, ces éléments font ressortir que l'Ouganda a au moins une
responsabilité indirecte dans la poursuite du confit.

Conclusion

Les différents moyens de recherche n’ont jamais pu établir de façon
formelle et tangible l'implication de la NRA dans le soutien au FPR :

- Un seul soldat rwandais a été fait prisonnier par les FAR le 17 juillet
1991 en territoire rwandais

- pas de matériel ni d'armement Ougandais saisi

Îl est certain que l'Ouganda soutient le FPR (logistique, santé), mais le FPR n’a pas besoin des soldats ougandais car ses combattants ont été formés
au sein de la NRA pendant la lutte contre Milton Obote. Les transports se font
certainement par véhicules civils.

Les Américains, interrogés sur le soutien apporté par Kampala,
déclarent avoir de fortes présomptions mais aucune preuve de l'engagement
ougandais au profit du FPR.

Il est à souligner que Kampala et Kigali ont signé, le 8 août 1992, un
accord de coopération en matière de sécurité qui stipule dans son article 1er
que «chaque partie contractante s’engage à veiller à ce que des actes ou des
menaces de belligérance, d'hostilité ou de violence ne partent ou ne soient commis à partir de son territoire contre l’autre partie».


CONFIDENTIEL DEFENSE
SOURCE SECRETE Ronan


ARMEMENTS FPR


N° 06574 du D9FEV 2021 1 dans

- Kalachnikov (AK-47) on armoment individuel ;
- CSR 57,75 ot 82 mm ;
- Mitraillouses 12,7 ot 14,5 mm ;
- RPG-7;
- Bitubes 37 mm; tions,
- LRM 107 mm (Katiousha) ;
- LRAC individuels ;
- Mortiers do 60, 82 et 120 mm ;
- Mines ATK belges et russes ;
- Appareils de tirs avec intensificateur de lumière ;
- Des équipes de défense sol-air seraient équipées de SA-7 (au moins
8) ot SA-16,
Top

fgtquery v.1.9, February 9, 2024