Documents for Keyword : Choléra

1 to 27 of 27 selected documents

Doc Card Date Author Title Newspaper/Source
V 3450 16 mai 1994 Poivre d'Arvor, Patrick Camp dans l'évêché de Kabgayi. Bernard Kouchner pris dans une fusillade. Jean-Hervé Bradol : « C'est une politique planifiée d'extermination. […] Les responsabilités de la France sont particulièrement écrasantes. […] Les gens qui massacrent aujourd'hui sont financés, entraînés et armés par la France ». Patrick Poivre d'Arvor : « C'est le génocide absolu » TF1
D 18298 16 mai 1994 Poivre d'Arvor, Patrick Jean-Hervé Bradol (Médecins sans frontières) : « S'il n'y a pas une intervention vigoureuse de la communauté internationale, et particulièrement de la France - qui connaît bien les assassins, qui les arme, qui les équipe ! -, nous, nous considérerons que c'est une véritable politique d'incitation à ce que le meurtre et les massacres continuent » TF1
V 3548 20 juillet 1994 Hugues, Thomas À Munigi, la situation des dizaines de milliers de réfugiés est devenue dramatique. Sans eau et dans l'état d'épuisement où se trouvent ces familles, c'est un désastre humanitaire sans précédent qui s'annonce dans les jours et même dans les heures qui viennent TF1
V 3551 21 juillet 1994 Narcy, Jean-Claude Terrible épidémie de choléra au Rwanda. Plusieurs milliers de personnes ont trouvé la mort en moins de 24 heures. Les équipes de médecins sont débordées TF1
V 3550 21 juillet 1994 Hugues, Thomas Ce qui se passe aujourd'hui à Goma, c'est la suite du génocide du peuple rwandais. Les massacres de ces derniers mois ont fait plus de 500 000 victimes. Le choléra, lui, est en passe en quelques semaines d'atteindre cet abominable record TF1
D 12102 22 juillet 1994 Benhamou, Guy Le choléra fauche les réfugiés du Rwanda Libération
V 3552 22 juillet 1994 Hugues, Thomas Le désastre humanitaire annoncé depuis plusieurs semaines au Rwanda est en train de se produire. La guerre est finie mais le choléra tue chaque jour des centaines de réfugiés. À Goma, la ville-frontière entre le Rwanda et le Zaïre, les organisations humanitaires sont très pessimistes : l'épidémie pourrait toucher jusqu'à 50 000 réfugiés TF1
V 3553 22 juillet 1994 Narcy, Jean-Claude Bernard Kouchner : « Le nouveau gouvernement de Kigali doit comprendre que c'est sa crédibilité qui est en jeu. On va pas refaire l'Histoire, on va pas s'intéresser aux fautes passées, ni ce dont la France est responsable, ni ce que le FPR a fait, ni le génocide. C'est pour plus tard, ça. En attendant, il faut rétablir la confiance pour que ces gens rentrent chez eux » TF1
D 29218 22 juillet 1994 Narcy, Jean-Claude Bernard Kouchner : « Le nouveau gouvernement de Kigali doit comprendre que c'est sa crédibilité qui est en jeu. On va pas refaire l'Histoire, on va pas s'intéresser aux fautes passées, ni ce dont la France est responsable, ni ce que le FPR a fait, ni le génocide. C'est pour plus tard, ça. En attendant, il faut rétablir la confiance pour que ces gens rentrent chez eux » TF1
V 3555 23 juillet 1994 Narcy, Jean-Claude Philippe Douste-Blazy : « Ce que l'on voit ici est horrible et terrible. Terrible parce qu'après avoir connu trois mois de génocide exterminant plusieurs centaines de milliers de personnes, il faut échapper au génocide du choléra » TF1
D 29238 23 juillet 1994 Narcy, Jean-Claude Philippe Douste-Blazy : « Ce que l'on voit ici est horrible et terrible. Terrible parce qu'après avoir connu trois mois de génocide exterminant plusieurs centaines de milliers de personnes, il faut échapper au génocide du choléra » TF1
V 3554 23 juillet 1994 Narcy, Jean-Claude Les images dramatiques du Rwanda diffusées sur toutes les télévisions du monde semblent enfin provoquer une réaction de l'opinion internationale. Bill Clinton débloque 76 millions de dollars. La France envoie de nouveaux médecins et du matériel. Mais sur place, le choléra continue son œuvre mortelle TF1
V 3556 24 juillet 1994 Narcy, Jean-Claude Le dispositif français à Goma n'était pas destiné à faire face à une tragédie pareille. Mais l'essentiel, c'est que l'aide humanitaire arrive TF1
V 3557 24 juillet 1994 Narcy, Jean-Claude Philippe Douste-Blazy : « Il y a une priorité politique : il faut que les réfugiés qui sont ici puissent revenir au Rwanda. Et pour ça, il faut qu'il y ait des garanties du nouveau gouvernement rwandais et que la communauté internationale le demande ! La France est seule à faire un geste politique » TF1
D 29280 24 juillet 1994 Narcy, Jean-Claude Philippe Douste-Blazy : « Il y a une priorité politique : il faut que les réfugiés qui sont ici puissent revenir au Rwanda. Et pour ça, il faut qu'il y ait des garanties du nouveau gouvernement rwandais et que la communauté internationale le demande ! La France est seule à faire un geste politique » TF1
V 3559 25 juillet 1994 Bromberger, Dominique Quand ils n'ont pas été tués par la violence interethnique, beaucoup d'enfants du Rwanda se retrouvent orphelins TF1
V 3560 26 juillet 1994 Bromberger, Dominique Toutes les conditions sont désormais réunies pour le développement d'une épidémie foudroyante de choléra. Professeur Gentilini : « C'est une vision des camps de concentration lorsqu'ils ont été libérés avec ces corps décharnés » TF1
D 29104 26 juillet 1994 Bromberger, Dominique Toutes les conditions sont désormais réunies pour le développement d'une épidémie foudroyante de choléra. Professeur Gentilini : « C'est une vision des camps de concentration lorsqu'ils ont été libérés avec ces corps décharnés » TF1
V 3564 28 juillet 1994 Bromberger, Dominique À Goma, l'immensité des moyens que les Américains mettent en place ne trouvent pas de camions pour être acheminés. Les Français, eux, n'étaient pas programmés à l'origine pour les tâches humanitaires. Le rôle de fossoyeurs leur est donc dévolu. Seule lueur d'espoir : l'hôpital de campagne israélien. 90 médecins militaires, remarquablement bien organisés, travaillent sans discontinuer et sauvent des vies humaines TF1
D 29101 28 juillet 1994 Bromberger, Dominique Les Français n'étaient pas programmés à l'origine pour les tâches humanitaires TF1
V 3569 30 juillet 1994 Bromberger, Dominique À Kibumba, le choléra fauche, l'épidémie n'a pas reculé. Et à bout de forces, les auxiliaires locaux qui aident les organisations humanitaires cèdent au découragement devant le nombre de victimes TF1
V 3571 31 juillet 1994 Bromberger, Dominique Bernard Kouchner : « Le monde n'a rien fait contre le génocide, contre les 500 000 morts découpés à la machette, tous des vraies cibles établies d'avance. Alors c'est difficile d'expliquer au FPR que le monde s'apitoie sur le choléra et pas sur le génocide » TF1
D 29229 31 juillet 1994 Bromberger, Dominique Bernard Kouchner : « Le monde n'a rien fait contre le génocide, contre les 500 000 morts découpés à la machette, tous des vraies cibles établies d'avance. Alors c'est difficile d'expliquer au FPR que le monde s'apitoie sur le choléra et pas sur le génocide » TF1
V 3574 2 août 1994 Narcy, Jean-Claude On meurt toujours dans les camps de réfugiés : l'Unicef avance 50 000 morts en 15 jours. Les associations humanitaires comme les militaires estiment le bilan exagéré. Le retour des réfugiés reste la majeure préoccupation TF1
D 2882 5 août 1994   Goma : L'épidémie de choléra serait jugulée Le Soir
V 3588 16 août 1994 Bromberger, Dominique Professeur Alexandre Minkowski : « Le départ de l'armée française est catastrophique. Je veux pas chanter des cocoricos, mais cette bande de jeunes gens, avec des officiers exemplaires, ont trouvé une nouvelle motivation remarquable : c'est l'action humanitaire. Nul n'est mieux équipé que l'armée pour faire ça. C'est étonnant. Mieux même que toutes les ONG » TF1
D 28592 Novembre 1994 Roskis, Edgar Blancs filment Noirs Le Monde Diplomatique
fgtquery v.1.1, March 9, 2019
fgtquery v.1.1, March 9, 2019