Author-card of document number 30147

Num
30147
Date
Samedi 16 avril 1994
Ymd
Hms
12:00:00
Author
Author
File
Size
5113224
Urlorg
Uptitle
Journal de 12 heures
Title
Les Occidentaux abandonnent Kigali jonchée de cadavres où les massacres continuent. Jamais selon la Croix-Rouge la capitale rwandaise n'a connu une telle folie meurtrière
Subtitle
Le départ des 450 Casques bleus belges est imminent. Pour Bruxelles, l'opération de maintien de la paix au Rwanda est désormais sans objet.
Quoted place
Keyword
Keyword
Keyword
Abstract
- The violence in Kigali even if, for the first time, the representatives of the army and the rebels met. The fighting is still bloody in the capital of Rwanda where there are hardly any Westerners left.

- In a few hours Rwanda will be on its own. The last foreign nationals left Kigali overnight. The departure of the 450 Belgian blue helmets is imminent. For Brussels, the peacekeeping operation in Rwanda is now irrelevant.

- Last attempt by the Rwandan army to block the last Belgian soldiers at Kigali airport, as if to delay the inevitable face-to-face with the rebels of the Rwandan Patriotic Front.

- Westerners abandon Kigali strewn with corpses where the massacres continue. Never, according to the Red Cross, has the Rwandan capital experienced such murderous madness. As the tales of horror begin to flow. A white man testifies: "They went into the church, closed the door and started firing grenades and machine guns from 6:30 in the morning until evening".

- After a week of fighting the rebels have the choice between two options: either take Kigali by storm, or negotiate their entry into a government of national unity. A small glimmer of hope yesterday [April 15] under the aegis of the UN: a delegation from the Patriotic Front met with representatives of the army. No truce has been concluded but a new appointment has been made for today.
Source
Public records
INA
Type
Journal télévisé
Language
FR
Citation
[Laurence Bobillier :] La violence aussi à Kigali même si, pour la première fois, les représentants de l'armée et les rebelles se sont rencontrés. Les combats sont toujours aussi sanglants dans la capitale du Rwanda où il ne reste presque plus d'Occidentaux. Francine Raymond.

[Francine Raymond :] Dans quelques heures le Rwanda sera livré à lui-même [une incrustation "Kigali (Rwanda), hier [15 avril]" s'affiche à l'écran]. Les derniers ressortissants étrangers ont quitté Kigali dans la nuit. Le départ des 450 Casques bleus belges est imminent [on voit des véhicules militaires belges circuler dans les rues de Kigali, passant notamment devant des barrages]. Pour Bruxelles, l'opération de maintien de la paix au Rwanda est désormais sans objet.

Ultime tentative de l'armée rwandaise pour bloquer les derniers soldats belges sur l'aéroport de Kigali, comme pour retarder l'inévitable face-à-face avec les rebelles du Front patriotique rwandais [diffusion d'images montrant des soldats des FAR en train de tirer à l'arme lourde].

Les Occidentaux abandonnent Kigali jonchée de cadavres où les massacres continuent. Jamais selon la Croix-Rouge la capitale rwandaise n'a connu une telle folie meurtrière [diffusion d'une scène de massacre]. Alors que commencent à affluer les récits de l'horreur.

[Un homme blanc témoigne [il s'exprime en français mais ses propos sont repris de façon plus audible] : "Ils sont allés dans l'église et ils ont commencé avec les grenades, les fusils-mitrailleurs. Après ils sont rentrés dedans, ils ont fermé la porte de l'église et à la grenade et au fusil-mitrailleur, ils ont tiré. Ils ont commencé à tirer de 6 heures et demie du matin jusqu'au soir".]

Après une semaine de combats les rebelles ont le choix entre deux options : soit prendre Kigali d'assaut, soit négocier leur entrée dans un gouvernement d'union nationale. Une petite lueur d'espoir hier [15 avril] sous l'égide de l'ONU : une délégation du Front patriotique a rencontré des représentants de l'armée [gros plan sur un homme blessé à la tête ainsi qu'au bras et à la main gauche]. Aucune trêve n'a été conclue mais un nouveau rendez-vous a été pris pour aujourd'hui.
Top

fgtquery v.1.5, June 14, 2022