Author-card of document number 29988

Num
29988
Date
Mercredi 13 avril 1994
Ymd
Hms
07:00:00
Author
Author
File
Size
19207
Uptitle
Journal de 7 heures
Title
La journée d'hier [12 avril] a une nouvelle fois été marquée par des tueries et des pillages. Le gouvernement a fui la capitale et les rebelles tutsi sont entrés dans Kigali
Subtitle
Quant aux troupes françaises, si elles contrôlent encore l'aéroport, elles devraient se retirer dans les jours à venir.
Quoted place
Keyword
Keyword
Keyword
Keyword
Abstract
- Yesterday [April 12] in Rwanda was once again marked by killings and looting. The government fled the capital and the Tutsi rebels entered Kigali.

- They are now all gone: the most indomitable, the most isolated too. A departure far from being academic. Never mind, to escape the worst, the last Westerners in Rwanda were able to be evacuated.

- Even the French ambassador and all his staff preferred to flee. As for the French troops, if they still control the airport, they should withdraw in the days to come. Finally the Rwandan government, much more than threatened, took refuge on the outskirts of Kigali.

- Suffice to say that today everything is in place for us to witness a bloodbath. Especially since the rebels of the Rwandan Patriotic Front, with a Tutsi majority, entered Kigali yesterday [April 12]: more than 4,000 men.

- Rebels who order all foreign soldiers to leave the country in order to restore order. This morning the fighting resumed. Heavy artillery fighting. While in indifference the massacres also continue.
Source
Public records
INA
Type
Transcription d'une émission de télévision
Language
DE
Citation
[Bruno Roger-Petit :] C'était attendu, c'était prévu : la journée d'hier [12 avril] au Rwanda a une nouvelle fois été marquée par des tueries et des pillages. Le gouvernement a fui la capitale et les rebelles tutsi sont entrés dans Kigali. Benoît Mousset.

[Benoît Mousset :] Ils sont maintenant tous partis : les plus irréductibles, les plus isolés aussi. Un départ loin d'être académique. Qu'importe, pour échapper au pire, les derniers Occidentaux du Rwanda ont pu être évacués [on voit des militaires français en train d'évacuer des Sœurs].

Même l'ambassadeur de France et tout son personnel ont préféré la fuite [on voit l'ambassadeur Jean-Michel Marlaud saluer le colonel Henri Poncet avant de monter dans son avion]. Quant aux troupes françaises, si elles contrôlent encore l'aéroport, elles devraient se retirer dans les jours à venir [on voit des militaires français dans le hall d'entrée de l'aéroport]. Enfin le gouvernement rwandais, bien plus que menacé, s'est réfugié aux abords de Kigali.

Autant dire qu'aujourd'hui tout est réuni pour qu'on assiste à un bain de sang [diffusion d'images de la ville de Kigali prises depuis l'aéroport de Kanombe]. D'autant plus que les rebelles du Front patriotique rwandais, à majorité tutsi, sont entrés hier [12 avril] dans Kigali : plus de 4 000 hommes. Voici les seules images de leur entrée en ville [on voit trois véhicules, dont deux militaires, avancer dans une rue de Kigali].

Des rebelles qui ordonnent à tout soldat étranger de quitter le pays afin d'y rétablir l'ordre. Ce matin, les combats ont repris. Des combats violents à l'artillerie [on voit un panache de fumée s'échapper des collines entourant Kigali]. Alors que dans l'indifférence les massacres eux aussi se poursuivent [on voit un homme en béquille, grièvement blessé à la jambe gauche, passer devant une famille qui a été entièrement massacrée].
Top

fgtquery v.1.5, June 14, 2022